Conditionnement des vins

DARTESS double sa capacité de production

Porté par une croissance soutenue de son chiffre d’affaires et par la volonté de moderniser son outil industriel, DARTESS investit dans une nouvelle chaîne de mise en bouteilles ultra-moderne et automatisée qui doublera sa capacité de production et accompagnera le développement de son activité de conditionnement.

Nouvelle unité de production

DOUBLER LA CADENCE TOUT EN PRIVILEGIANT LA POLYVALENCE
Dès cet automne, DARTESS s’appuiera sur un nouvel outil industriel pour mettre en bouteilles les vins confiés par ses clients. Profitant des toutes dernières technologies, la nouvelle chaîne conditionnera jusqu’à 8 000 cols par heure contre 4 000 sur ses chaînes actuelles. Avec cet investissement, DARTESS se positionne comme un prestataire d’embouteillage de premier ordre et vise les 20 millions de cols embouteillés par an d’ici deux ans. Au cœur des enjeux pour le prestataire de service, la capacité de l’outil à automatiser au maximum les opérations sur de nombreux formats (jusqu’à trente typologies de bouteilles par exemple).

« Avec cette nouvelle chaîne de conditionnement, nous proposons à nos clients une prestation sur mesure adaptée à leur marché tout en respectant leurs délais de plus en plus courts. L’objectif est de proposer les meilleures conditions d’embouteillage tout en améliorant les conditions de travail de nos collaborateurs, » détaille Frédéric LANTERI, Directeur Général de DARTESS.

SECURITE ALIMENTAIRE ET AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL
Soucieux de favoriser l’amélioration de la qualité de vie au travail DARTESS a conçu, avec ses partenaires, un outil et des solutions qui permettent d’automatiser la plupart des fonctions tout en garantissant une productivité optimale. Certifié IFS et BRC depuis 2012, DARTESS exploitera dès le mois d’octobre prochain à Bordeaux une unité industrielle ultra-moderne pour renforcer son positionnement d’acteur de référence et garantir qualité de service et sécurité alimentaire.

Soirée 100 ans d'entrepreneuriat familial

100 ans d’entrepreneuriat familial

Convivialité et simplicité

Le 4 juillet dernier, plus de 200 amis, clients et partenaires se sont réunis pour célébrer 100 ans d’entrepreneuriat familial.

La soirée a débuté par une table ronde animée par Jacques-Olivier PESME, où quatre intervenants ; Fanny LETIER, Bruno TESSON, Hubert de BOUARD de LAFORESTet Michel SARRAT, partageaient leurs témoignages riches en émotion sur le thème « entreprendre en famille ».

Après ces échanges, tous les convives se sont dirigés vers les quais logistiques, où chaque jour transitent des milliers de bouteilles, réaménagés en un espace convivial pour le cocktail et le dîner. Jean-Eudes TESSON (Président du Groupe TESSON) profitait de ce moment pour partager un peu d’histoire et les perspectives du groupe familial :

« Il y avait deux façons de fêter nos 100 ans. La première aurait été une sorte de commémoration qui nous aurait permis de nous raconter, de partager nos réussites (les échecs se racontent moins). L’autre c’est de profiter de cet événement comme d’un tremplin et d’utiliser l’histoire comme un rétroviseur. Vous aurez compris où a été notre préférence… ». 

Enfin Frédéric LANTERI (Directeur Général DARTESS), remerciait la famille TESSON pour la confiance qu’ils lui témoignent.

« En cédant récemment sa participation dans la logistique frigorifique, le GROUPE TESSON a choisi de renforcer son pôle dédié à logistique des vins et spiritueux pour accompagner DARTESS dans une stratégie ambitieuse qui vise notamment la création d’un réseau national et le déploiement de nouveaux services pour nos clients »

Cette soirée fût une belle réussite sous signe de la convivialité, du partage, de la simplicité et de la famille.

Merci à toutes les équipes qui ont su transformer notre entrepôt en un lieu féerique qui restera longtemps dans les mémoires.

Découvrez les photos de cette belle soirée

® Kreaphoto – Anne Lanta

Merci à nos partenaires :

Bee Bordeaux, Cirrus productions, Humblot Traiteur, Mark Brenner, 

Table Ronde DARTESS : Les enjeux de la logistique des V&S

De la vigne au verre, la logistique au cœur de l’expérience client

La distribution des vins et spiritueux est devenur mondiale et ultra-concurrentielle sur un marché où le consommateur est de plus en plus exigeant, la réglementation de plus en plus complexe, les délais d’approvisionnement de plus en plus courts et la notion de service essentielle. Autant d’enjeux qui obligent les professionnels de la filière à adapter leur organisation logistique et la gestion des flux d’informations.

A l’occasion du salon VINEXPO BORDEAUX, DARTESS est à l’initiative d’une conférence sur les enjeux logistiques de la filière vins et spiritueux pour service l’expérience client. Découvrez comment les producteurs viticoles, négociants, distributeur et e-commerçants imaginent la logistique de demain.

Le monde des vins et spiritueux repose sur une organisation historique où la tradition occupe une place rassurante. Depuis le développement de nouveaux canaux de distribution, les acteurs s’organisent, chacun à leur rythme, pour coller aux nouvelles exigences de leurs propres clients. La chaîne logistique dans la filière V&S est devenue aujourd’hui un enjeu essentiel pour tous les acteurs.

Réservez vos places ici

 

Engagement

DARTESS, partenaire logistique des Restos du Cœur
L’engagement auprès des plus démunis fait partie de l’ADN de DARTESS. Cette année encore, nous avons accompagné les Restos du Cœur en mettant à leur disposition 2 véhicules qui ont servi à l’acheminement des dons récoltés vers les entrepôts des Restos du Cœur.

 

DARTESS, engagé aux côtés de la Banque Alimentaire de Gironde
En parallèle, DARTESS signe une convention de mécénat avec le MESA, fonds de dotation destiné à recueillir des fonds pour financer les investissements de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde. Cette convention inscrit la volonté de soutenir la Banque Alimentaire de Gironde sur le long terme.

Hard Brexit : Quelles conséquences dans les échanges de vins ? 

A partir du 29 mars, la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne devrait avoir des impacts considérables sur la circulation des marchandises et donc des vins et spiritueux. Pour l’Union Européenne, la Grande-Bretagne deviendra un pays tiers, comme le sont la Corée du Sud ou la Suisse, ce qui impliquera le retour des contrôles douaniers aux frontières. Sous quelle forme ? Les discussions sont animées depuis de longs mois mais il n’y a toujours rien de certain. Pour la France, les pertes à l’exportation seront sans doutes visibles à court et moyen terme avant que les deux vieux partenaires organisent la réglementation de leurs échanges.

La satisfaction clients c’est quoi ?

On pourrait penser que la satisfaction client est ancrée depuis des siècles dans l’ADN des entreprises mais en réalité ce n’est que dans les années 70, après le choc pétrolier, que la satisfaction est devenue un enjeu de différenciation. Si, pour satisfaire ses clients, un service devait hier se positionner à mi-chemin entre une qualité attendue et une qualité perçue, il doit aujourd’hui prendre en compte la dimension émotionnelle de l’expérience client.
Mesurer la satisfaction revient donc non seulement à apprécier le jugement des clients à propos de la qualité du service offert, mais également à s’assurer qu’ils sont convaincus d’avoir fait le bon choix.
Promouvoir des solutions innovantes, implique de mesurer la satisfaction et donc le degré d’émotion de ses clients. Comment ? En les interrogeant régulièrement, de manière formelle dans le cadre d’un baromètre mais aussi lors de rencontres informelles. La progression de l’indice de satisfaction est au cœur de la stratégie d’entreprise.